Après la pluie le beau temps dit l’adage

 

et après l’hiver le printemps arrive tel un mage…

 

La nature enseigne le sens du deuil..

 

séparation, rupture qu’il ne faut pas fuir mais faire accueil…

 

Les arbres en automnes font le don de leurs feuilles …

 

telles les larmes qui coulent sous l’œil..

 

Ainsi pour accueillir le changement,

 

et laisser place à l’émerveillement…

 

Il faut savoir se séparer ,

 

de ses habitudes et comportements du passé..

 

Autour de sois tout est soumis à l’évolution ..

 

d’ailleurs le bébé dans le ventre de sa mère, ignorant ..

 

devient avec l’apprentissage bien différent ..

 

et  acquiert sans cesse des habitudes qui feront

 

vite de lui un petit bonhomme indépendant..

 

L’habitude est tel un chemin neurologique !!

 

Un raccourci biologique…

 

qui fait qu’en peu de temps..

 

On refait les choses et les actes facilement..

 

La force de l’évolution s’impose !!

 

et l’histoire s’inscrit et adhère telle les épines sur la rose..

 

Depuis le cerveau de l’homme du moyen âge..

 

le progrès a fait des ravages

 

de nouvelles autoroutes d’habitudes s’inscrivent sans cesse..

 

dans les têtes pour qu’une meilleure adaptation se fasse.

 

Après la blonde enfance…

 

et les rêves de l’adolescence..

 

telle une terre avide d’eau..

 

les habitudes s’acquièrent et pénètrent en soi comme un calcul juste ou faux !!

 

A la maturité par contre,

 

tout changement se centre ,

 

autour d’une ferme prise de décision..

 

qui à lieu après réflexion et pas machinalement..

 

Le but est de donner une nouvelle vision à notre vie..

 

et faire preuve de responsabilité et d’autonomie..

 

Finit le temps du père, mère et maitre d’école

 

Dont l’ordre et l’avis à nous se colle…

 

Car même la marcotte se sépare..

 

pour devenir à son tour un arbre dur et fort..

 

Qui confirmera encore une fois

 

Que le changement est une loi…

 

Inscrite dans le livre de l’histoire des temps..

 

Anciens et nouveau tel un testament !!

 

Pour dire que rien n’est figé ni immuable..

 

grande vérité loin d’être une fable…

 

 

Rubis le 28/01/12

Retour à l'accueil