On peut guérir d’un coup d’épée mais guère d’un coup de langue

Retour à l'accueil