La chance ou « Ezhar » en arabe dialectal,


s’explique par fleurs, floraison, phase vitale…


qui surgit après des stades de préparation …


des étapes multiples et minutieuses suite à la germination...


de la graine, résumé de toute une vie !!


contenue dans un embryon minuscule, très petit !!


Cette chance est parfois inexpliquée…


telle celle du gain au jeu de hasard lors d’une soirée..


qui fait que brusquement le vagabond,


bascule vers la richesse en un moment ..


C’est la folie de l’émotion joie !!!


qui fait croire que l’on est roi !!


au pays des châteaux de cartes et de sable…


ce qui montre que cette chance n’est pas raisonnable…


Il ya par contre une autre forme de chance ..


pareille à une floraison intense !!!


dont les racines issues de la graine,


s’expliquent de manière saine…


et se distinguent en quatre ramifications,


distinctes et maintenant toute la plantation...


La première est l’état d’esprit,


d’ouverture, de réceptivité loin du mépris…


face aux autres, à la vie aux messages..


à l’histoire du jour, au voisin de passage…


qui fait que l’on est prêt à cueillir..


l’opportunité crue ou déguisée en vizir…


La seconde est la connexion à soi,


apprendre à écouter sa petite voix…


devenir l’amie de son intuition …


source de multiples informations !!!


La troisième racine principale ,


est de croire pleinement à sa bonne étoile !!!


car la chance est déjà en soi,


et il suffit de se mettre sur sa voie…


La dernière source de la chance réside,


dans la focalisation sur la moitié du verre plein pas le vide…


distinguer le positif dans le négatif !!


et faire preuve ainsi d’un esprit vif..


Une chance bien fleurie..


est certainement nourrie,


par ses quatre racines fondatrices,


tout comme le maintien des sépales par le calice…


Elle n’est pas le fruit du hasard ..


une coloration externe, un vernis ou fard !!


mais plus issue d’un travail intérieur …


un retour aux sources , un vrai labeur…


car tout ce que l’on voit en grand format !!


Est en vérité imaginé, pesé, pensé tout bas…

 

 

Rubis le 18 Janvier 2012

 

Retour à l'accueil